Just another Réseau Blog Poliris site
4 juil

Prenez part aux AG si vous êtes propriétaire d’un appartement dans le 16e !

court-yard-641155_1280

Vous êtes propriétaire d’un appartement dans le 16e ? Vous avez forcément envie que la copropriété soit bien entretenue et que les charges ne dérapent pas… Faisons donc le point ensemble sur l’Assemblée générale.

Comme vous le savez sûrement, l’Assemblée générale est une instance décisionnaire, pilier de la vie en copropriété. C’est là que se prennent toutes les décisions qui impactent une copropriété. Les copropriétaires y participent donc pour prendre les décisions relatives à la bonne tenue de leur immeuble, mais ils n’y sont pas obligés. S’ils ne souhaitent pas y participer, rien ne peut les forcer… Un mandat donnant un pouvoir peut être transmis à un tiers, juridiquement capable, pour remplacer un copropriétaire absent.

Toutefois, c’est dommage ! Si vous êtes propriétaire d’un appartement dans le 16e et que vous voulez peser dans les décisions concernant votre copropriété, il est vivement recommandé de prendre part à l’Assemblée générale, car le copropriétaire qui la rate ne peut pas faire entendre son point de vue et peut avoir à subir des décisions prises sans lui. Une fois que les décisions soumises au vote sont entérinées, il est trop tard pour réagir.

Comment fonctionne une AG ?
Vous êtes convoqué par la lettre recommandée. Chaque copropriétaire peut faire apparaître une question de son choix à l’ordre du jour. Celle-ci sera débattue lors de l’assemblée suivante. Les AG sont organisées selon un calendrier bien précis. Toutefois, il peut y avoir des situations d’urgence. Le caractère d’urgence se déclare lorsque la sauvegarde de l’immeuble est en péril ou que la sécurité des personnes est en cause. Par exemple, il peut s’agir d’une chaudière qui doit être remplacée pour prévenir l’éclatement des tuyaux à l’amorce de l’hiver. Lors de ces situations exceptionnelles, des dégradations majeures peuvent apparaître ; c’est pourquoi des décisions doivent être prises rapidement. Le syndic dispose alors d’une mesure conservatoire d’urgence et peut initier des travaux de manière autonome.

O.D. / Bazikpress © Pixabay

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée