Just another Réseau Blog Poliris site
30 juil

Les CSP + bénéficient d’excellentes conditions pour acheter un appartement dans le 15e !

AdobeStock_83238858

En juillet, les taux de crédit ont retrouvé leur niveau historique de fin 2016 pour les meilleurs profils. Dans un contexte de reprise de la demande, les banques accordent des taux exceptionnellement bas aux clients potentiels les plus rentables : les primo-accédants et les hauts revenus… Vous avez un appartement à vendre dans Paris 15e ? Vous cherchez à acheter un appartement au pied de la Tour Effel ? Bonne nouvelle, boosté par les conditions de crédit, le marché a retrouvé un beau dynamisme.

La nouvelle édition du baromètre Vousfinancer.com des « chouchous des banques » révèle en effet que certains emprunteurs obtiennent 0,80% sur 20 ans, voire 0,90 % ou encore 1,09 % pour des profils similaires : des primo-accédants de moins de 35 ans avec des hauts niveaux de revenus faisant l’acquisition de leur résidence principale. « Les banques sont à la recherche de jeunes emprunteurs avec des revenus évolutifs, car capter ce type de profils leur permet à la fois de rajeunir leur clientèle et rentabiliser les crédits qu’elles accordent à des taux très bas, grâce à la relation de long terme qu’elles pourront mettre en place avec ces clients, encore peu bancarisés et à fort potentiel. Les taux de crédit pour les meilleurs profils sont ainsi revenus au niveau de fin 2016…», analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Le niveau de revenus est donc un critère prépondérant pour les banques, davantage que l’apport, car les revenus des emprunteurs permettent aux banques de capter des ressources, mais aussi d’envisager la souscription de produits d’épargne et de placements à court ou moyen terme…

Le cout d’un crédit sur 20 ans a été divisé par presque 5 depuis 2012…
Avec des taux proches de 1 %, voire même inférieurs, le coût d’un crédit de 200 000 € sur 20 ans a été divisé par 5 en seulement 6 ans, passant de 90 870 € à 20 750 € soit 10 % du montant du prêt contre 45 % en 2012…

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée